Entre terre et mer, des coteaux calcaires s’étendent sur des dizaines de kilomètres entre les cimenteries de Dannes et de Lumbres.

Dans cette région située entre Boulogne-sur-mer et Saint-Omer, ils forment la cuesta sud de la boutonnière du Boulonnais et les versants de l’Aa et de ses affluents. Ils sont le support d’un patrimoine naturel remarquablement riche lié entr’autres aux pelouses calcicoles, lieux d’une biodiversité d’importance européenne. Éléments constitutifs du paysage dits « des Monts » du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale, ils offrent des points de vue paysagers et des panoramas uniques. L’habitat traditionnel s’est construit à partir de la craie , du silex et des limons du sol.

 

Une longue tradition industrielle

C’est aussi ici que l’industrie cimentière a débuté son développement en France. De nombreuses cimenteries , exploitant la craie et l’argile sous-jacente, y ont vu le jour et, au fur et à mesure de l’évolution des techniques, se sont déplacées (Dannes) ou ont disparu (Nesles – Neufchâtel-Hardelot – Desvres – Longfossé – Lottinghen). Leur histoire en a imprégné la mémoire collective. Actuellement, seuls les sites de Dannes et de Lumbres fonctionnent encore.

 

Le support d'un projet de développement territorial

Dans le but de valoriser ce territoire peu connu, l’idée a germé de dessiner un chemin d’une quarantaine de kilomètres : « Le chemin de la craie ».
La philosophie de ce projet s’ancre autour de 2 axes :
- Valoriser les patrimoines naturels et culturels pour le développement économique du territoire
- Co-élaborer une dynamique territoriale.

 

Le projet est porté par la FONDATION ÉNERGIES CROISÉES, portée par ORSIMA, anciennement Holcim France , le PARC NATUREL RÉGIONAL DES CAPS ET MARAIS D’OPALE et le CONSERVATOIRE DES ESPACES NATURELS DU NORD PAS DE CALAIS.

 

plus Télécharger le diaporama du Comité technique du 13 mai 2016 (PDF 11 Mo)