Actualité

Les écoliers de Zudausques, les enfants de la ferme thérapeutique et les habitants du village ont participé début juillet à un chantier torchis pour construire un kiosque à pans de bois et torchis. Ce chantier participatif s’inscrit dans le projet d’aménagement des terrains attenants à la ferme thérapeutique. Sur un hectare, la municipalité a fait le choix d’installer des carrés potagers avec des plantes aromatiques et médicinales, un verger conservatoire d’arbres et arbustes d’essences locales, des gîtes à insectes, des nichoirs et un kiosque à pans de bois et torchis.


Visites de fermes, balades crépusculaires sur l’exploitation, rencontres, conférences et débats... Le 23 juin s’est déroulée la Nuit de l’agro-écologie sur le territoire du Parc naturel régional. Jardiniers amateurs, consommateurs vigilants, citoyens engagés ou simple curieux ont rencontré celles et ceux qui pratiquent une agriculture qui concilie respect de l'environnement, rendement économique et dynamique collective au sein des territoires. Trois exploitations et deux centres de formations ont ouvert leurs portes.

Trois exploitations et deux centres de formations ont ouvert leurs portes pour expliquer leurs pratiques. Les visiteurs se sont rendus au Centre de formation d'apprentis agricoles et horticoles (CFA) du Doulac, à Saint-Omer ou au Lycée agricole de Coulogne, chez Jean-René Gomel à Wierre-Effroy, chez Joseph-Marie Evrard à Seninghem ou chez Marc Lefebvre à Guînes,


Le défi Familles à énergie positive s’est achevé le 30 avril.Pendant cinq mois,de décembre 2015 à avril 2016,180 familles, regroupées au sein de 20 équipes, ont participé au Défi Familles à énergie positive organisé pour la première fois sur les territoires du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale et du Pays de Saint-Omer. Objectif : réduire d’au moins 8 % leur consommation d’énergie par rapport à l’hiver précédant. Au total, sur les territoires du Parc naturel régional et du Pays de Saint-Omer, ce sont 184 675 kWh économisés et 35 233 kg de CO2 évités.

Les résultats définitifs ont été dévoilés lors de la soirée de clôture. Un moment convivial animé par la troupe Le Seau du tremplin. Félicitation à tous les participants de ce challenge, rendez-vous l’année prochaine pour la 2ème édition du défi Familles à énergie positive.

Le défi Familles à énergie positive s’inscrit dans la démarche Territoire à énergie positive pour la croissance verte


A l'école Jules-Ferry d'Arques, les écoliers de CE1 et de CM2 ont officiellement inauguré le coin nature réalisé dans le sous-bois qui jouxte la cour de l'école. En 2015, l’école Jules-Ferry d’Arques et la ville d’Arques ont été les lauréats des premiers Trophées de la Réserve de biosphère du marais Audomarois. Leur projet commun d’aménagement paysager s’est concrétisé durant l’année scolaire 2015-2016 grâce à de nombreux partenaires. Comme Mélissa, Raphaël et Célestin, les écoliers étaient heureux de présenter à leurs parents et aux élus  leurs réalisations : les plantations de haies et d’arbustes, les mangeoires, l'observatoire à oiseaux et le composteur.


Le Parc naturel régional et ses partenaires participent à la première Nuit de l'agro-écologie initiée par le ministre de l'Agriculture pour faire connaître au grand public les principes de l'agro-écologie. Jeudi 23 juin, le Centre de formation d'apprentis agricoles et horticoles (CFA) du Doulac, Jean-René Gomel, à Wierre-Effroy, Joseph-Marie Evrard, à Seninghem, Marc Lefebvre à Guînes et le Lycée agricole de Coulogne ouvrent leurs portes aux personnes intéressées ou curieuses de nature ainsi qu'aux professionnels du monde agricole. La participation est gratuite.

Programme complet : lire la suite

Au Centre de formation d'apprentis agricoles et horticoles (CFA) du Doulac, à Saint-Omer

Se former au maraichage bio et s’installer en permaculture. Visite des parcelles en maraîchage biologique et présentation du CFA. Témoignage de Justine Bertoux sur la permaculture. De 20 h à 22 h, 42, Le Doulac à Saint-Omer

Chez Jean-René Gomel, à Wierre-Effroy

 Vivre et évoluer sur une petite ferme dans le Boulonnais. Visite de la ferme. Témoignage sur le parcours de l’exploitant jusqu’à la transmission et les
projets en agriculture biologique. De 20 h à 22 h, Hameau de Hesdres à Wierre-Effroy.

Chez Joseph-Marie Evrard, à Seninghem

Transformer et valoriser son lait en collectif sur le territoire du Parc naturel régional. Visite de la ferme. Témoignage sur le projet collectif de transformation du lait. De 20 h 22 h, 42, RN 42 à Seninghem.

Chez Marc Lefebvre à Guînes et au Lycée agricole de Coulogne

En partenariat avec l’APAD 62 (Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable), visites guidées sur deux sites.

EARL Marc Lefebvre, à Guînes. Visite de l’exploitation centrée sur l’agroforesterie et l’agriculture de conservation (non labour, semis direct, etc.)

À 17h et 18h15, RD 231 à Guînes, suivre le fléchage indiqué pour se rendre sur le site.

Au Lycée agricole de Coulogne : Découverte de la permaculture

À 17h et 18h15, RD 943, à Coulogne.
Pour ceux qui le souhaitent, une navette en mini-bus est prévue au départ du Lycée agricole de Coulogne à 18h, pour se rendre sur le site de Guînes (dans la limite des places disponibles).

Conférence-débat au Lycée agricole de Coulogne

Une conférence-débat sur l’agro-écologie est organisée de 19h30 à 21h, au Lycée agricole de Coulogne.


A Eperlecques, un blockhaus, propriété de Voies Navigables de France, va prochainement être requalifié en abri à chauves-souris. Dans le cadre de la Semaine du développement durable, Voies Navigables de France, la Coordination Mammalogique du Nord de la France et le Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale ont mené un chantier nature en vue de préparer l’aménagement du site. Ouvert aux quatre vents, les accès au bunker seront condamnés par des parpaings, du ciment et une porte blindée afin d’éviter que des personnes ne viennent déranger les locataires. Quelques orifices permettront aux chauves-souris, dont le murin à moustache, d’y rentrer. 

 Une action qui permet à Voies Navigables de France de réaffirmer sa politique environnementale de préservation et de gestion durable des milieux naturels mais aussi de sensibiliser ses salariés. Equipés de bottes et de gants, les agents ont dans un premier temps ramassé les détritus accumulés depuis de nombreuses années qui jonchaient le sol. Une trentaine de sacs poubelle contenant des bouteilles en verre, en plastique et des emballages a été évacuée par la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer.
Les agents de VNF ont ensuite fixé sur les murs en béton des briques trouées qui serviront de cachette aux mammifères. « Les murs du bunker sont trop lisses à l’intérieur, les trous des briques permettront aux chauves-souris de s’y réfugier, on peut même en trouver deux, trois ou quatre par trou », explique Vincent Cohez de la CMNF.