Actualité

Florent Engrand, agriculteur à Sanghen, est le lauréat 2016 du concours Prairies fleuries organisé sur le territoire du Parc naturel régional. Cette année, le concours s’est concentré sur les coteaux calcaires. Neuf agriculteurs ont soumis au jury une parcelle de leur choix riche en flore typique des sols secs. L’occasion de mettre en valeur le lien entre biodiversité et activité agricole. C’est la prairie de Florent Engrand, sur le Ventus d’Alembon, qui a été retenue pour participer au concours national.

Elle présente un bel équilibre entre plantes patrimoniales et activité agricole puisqu’une vingtaine de vaches allaitantes viennent y brouter. Florent Engrand sera donc l’ambassadeur du territoire au Salon de l’Agriculture à Paris. La remise des prix aura lieu lors du Concours général. 


Producteur de lait bio, mais aussi de maïs et de betterave pour son bétail, Pierre Deldicque a démarré cette année trois hectares de haricots verts bio. Il répond ainsi à la demande d’un entrepreneur nordiste spécialisé dans les surgelés. Une visite en bout de champs chez Pierre Deldicque était organisée début juillet par le Parc naturel régional et ses partenaires engagés en faveur du développement de l’agriculture bio. Les participants ont pu échanger sur les techniques et moyens de production des légumes industriels. Les laiteries sont également à la recherche de producteurs de lai bio.


Les écoliers de Zudausques, les enfants de la ferme thérapeutique et les habitants du village ont participé début juillet à un chantier torchis pour construire un kiosque à pans de bois et torchis. Ce chantier participatif s’inscrit dans le projet d’aménagement des terrains attenants à la ferme thérapeutique. Sur un hectare, la municipalité a fait le choix d’installer des carrés potagers avec des plantes aromatiques et médicinales, un verger conservatoire d’arbres et arbustes d’essences locales, des gîtes à insectes, des nichoirs et un kiosque à pans de bois et torchis.


Visites de fermes, balades crépusculaires sur l’exploitation, rencontres, conférences et débats... Le 23 juin s’est déroulée la Nuit de l’agro-écologie sur le territoire du Parc naturel régional. Jardiniers amateurs, consommateurs vigilants, citoyens engagés ou simple curieux ont rencontré celles et ceux qui pratiquent une agriculture qui concilie respect de l'environnement, rendement économique et dynamique collective au sein des territoires. Trois exploitations et deux centres de formations ont ouvert leurs portes.

Trois exploitations et deux centres de formations ont ouvert leurs portes pour expliquer leurs pratiques. Les visiteurs se sont rendus au Centre de formation d'apprentis agricoles et horticoles (CFA) du Doulac, à Saint-Omer ou au Lycée agricole de Coulogne, chez Jean-René Gomel à Wierre-Effroy, chez Joseph-Marie Evrard à Seninghem ou chez Marc Lefebvre à Guînes,


Le défi Familles à énergie positive s’est achevé le 30 avril.Pendant cinq mois,de décembre 2015 à avril 2016,180 familles, regroupées au sein de 20 équipes, ont participé au Défi Familles à énergie positive organisé pour la première fois sur les territoires du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale et du Pays de Saint-Omer. Objectif : réduire d’au moins 8 % leur consommation d’énergie par rapport à l’hiver précédant. Au total, sur les territoires du Parc naturel régional et du Pays de Saint-Omer, ce sont 184 675 kWh économisés et 35 233 kg de CO2 évités.

Les résultats définitifs ont été dévoilés lors de la soirée de clôture. Un moment convivial animé par la troupe Le Seau du tremplin. Félicitation à tous les participants de ce challenge, rendez-vous l’année prochaine pour la 2ème édition du défi Familles à énergie positive.

Le défi Familles à énergie positive s’inscrit dans la démarche Territoire à énergie positive pour la croissance verte


A l'école Jules-Ferry d'Arques, les écoliers de CE1 et de CM2 ont officiellement inauguré le coin nature réalisé dans le sous-bois qui jouxte la cour de l'école. En 2015, l’école Jules-Ferry d’Arques et la ville d’Arques ont été les lauréats des premiers Trophées de la Réserve de biosphère du marais Audomarois. Leur projet commun d’aménagement paysager s’est concrétisé durant l’année scolaire 2015-2016 grâce à de nombreux partenaires. Comme Mélissa, Raphaël et Célestin, les écoliers étaient heureux de présenter à leurs parents et aux élus  leurs réalisations : les plantations de haies et d’arbustes, les mangeoires, l'observatoire à oiseaux et le composteur.