Actualité

Dans la catégorie « pâturage », Florent Engrand, de Sanghen, a remporté le premier prix du Concours national des prairies fleuries au Salon de l’Agriculture.
La prairie de Florent Engrand située sur le Ventus d’Alembon a été retenue par le jury car elle présente un bel équilibre entre plantes patrimoniales et activité agricole puisqu’une vingtaine de vaches allaitantes viennent y brouter. Florent Engrand est le deuxième agriculteur des Caps Marais d’Opale à être récompensé dans cette catégorie.

En 2014, Roland Carroux de Boursin avait été salué pour ses pratiques équilibrées entre production fourragère et développement de la biodiversité. Cette année, le Parc organise le concours dans la catégorie « prairie de fauche » pour les agriculteurs du marais Audomarois et de la Slack.

Le concours

Le concours des Prairies Fleuries a été créé en 2010, à l’initiative des Parcs Nationaux de France et des Parcs Naturels Régionaux de France. Il a rejoint le Concours Général Agricole en 2014 et se développe aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national. Il a pour objectif de récompenser le meilleur équilibre entre valeur agricole et valeur écologique des prairies naturelles fleuries, naturellement riches en espèces et destinées à la production de fourrage (fauchées ou pâturées).
Les agriculteurs participent ainsi au maintien de la richesse de la flore et de la faune régionales.
Le concours est organisé par les Parcs naturels régionaux sur leur territoire, les parcelles lauréates des concours locaux participent au concours national.


L’hymne européen a résonné dans la commune d’Audrehem mi-février. L’association lilloise « Les Blongios, la nature en chantier » et une association hollandaise « Bijl en Berk » ont travaillé sur le coteau pour couper les ligneux qui le colonise. Au total, 43 volontaires se sont mobilisés et coupés plus de 800 m² d’aubépines et de prunelliers. D’ici quelques années, la pelouse calcicole reprendra ses droits et confirmera qu’Audrehem (classé Natura 2000) est un site prioritaire pour sa flore, sa faune et sa fonge.

Tout le bois sera valorisé sous forme de plaquette en bois énergie ou BRF. Le prochain chantier nature a lieu le week-end du 25 et 26 mars à Licques en partenariat avec le société de chasse communale. Pensez à vous inscrire au 03 20 53 98 85 ou contact@lesblongios.fr
Prévoir une tenue adaptée, ainsi qu’un pique-nique tiré du sac. Le matériel est fourni sur place.


Comme le CFA Le Doulac en 2016 et la commune d'Arques et l'école Jules-Ferry en 2015, tentez de gagner 1 000 euros pour concrétiser votre projet qui valorise le lien entre l'homme et la nature. La Réserve de biosphère du marais Audomarois organise la 3e édition des Trophées. Ce concours récompense les acteurs du développement durable de son territoire : particuliers, associations, établissements scolaires ou entreprises qui mènent des actions concrètes et innovantes. 

Vous avez jusqu'au 17 juin pour déposer votre dossier de candidature. Pour télécharger le règlement et le dossier de candidature, cliquez sur le + dans le coin en bas à droite.  

 Retrouvez à l'intérieur du règlement quelques exemples de lauréats 2016. Les Trophées sont organisés dans 7 Réserves de biosphère françaises.  

Pour télécharger le règlement cliquez ici

Pour télécharger le dossier de candidature cliquez ici

Pour en savoir plus sur les Trophées des Réserves de bisophère www.mab-france.org/fr


Ils étaient quelques volontaires, samedi 28 janvier, tout en haut du Mont de Couple à œuvrer en faveur de la gestion d’une des deux Réserves Naturelles Régionales gérées par le Parc. Grâce à l’appui des associations les Blongios et Nature libre, le Mont de Couple a connu son 3e chantier nature participatif. Depuis quelques années ces chantiers sont devenus un complément indispensable aux opérations classiques de gestion financées par le dispositif Natura2000. En effet ces dernières ne permettent des interventions qu’en dehors des enclos. Le Mont de Couple étant soumis à une dynamique naturelle forte, les bénévoles permettent ainsi de contenir la progression de l’aubépine ou de l’ajonc d’Europe.

A partir du printemps le pâturage d’un troupeau de vaches d’un éleveur du village d’Audembert assura le relais de l’entretien pour toute la belle saison. Les bénévoles du Parc, de Nature Libre et des Blongios se sont déjà donnés rendez-vous en 2018 en espérant ouvrir ce chantier aux habitants du village.


Le marais Audomarois fête la Journée mondiale des zones humides (le 2 février).  Le groupe de travail marais du Parc naturel régional et de la CAPSO ainsi que la Ligue pour la protection des oiseaux du Pas-de-Calais et EDEN62 proposent, entre le 28 janvier et le 5 février, un programme d’animations pour faire découvrir ce milieu naturel entre terre et eau et sensibiliser le public afin de mieux le protéger. Pour cette édition 2017, la thématique est « Des zones humides pour la prévention des catastrophes ». Pour en parler une soirée-débat est organisée mardi 31 janvier à 20h, salle Vauban à Saint-Omer. Toutes les animations proposées sont gratuites. Pensez à vous inscrire pour les visites en bus auprès de Mélina Dourdin du Parc naturel régional. 

 

Samedi 28 janvier : des sources de l’Aa au marais Audomarois, visite en bus au départ du parking de la maison du Marais à Saint-Martin-lez-Tatinghem.Rendez-vous à 13h30. Retour prévu à 17h30 au plus tard. Gratuit - Réservation* au 03 21 11 07 31.

Mardi 31 janvier : soirée d'échanges « Les zones humides pour prévenir des catastrophes naturelles » animée par Jean-Michel Derex, docteur en histoire et Agnès Boutel, directrice du SmageAa. Rendez-vous à 20h, salle Vauban à Saint-Omer.

Samedi 4 février : partez à la découverte des oiseaux des étangs de la Ballastière d' Aire-sur-la-Lys. Rendez-vous à 15h sur le parking du cimetière.

Samedi 4 février : visite en bus "Du marais Audomarois à Gravelines". Rendez-vous à 13h30 sur la place de la Ghière à Saint-Omer. Réservation* au 03 21 11 07 31.

Dimanche 5 février : visite de la Réserve Naturelle Nationale des Étangs du Romelaëre « une zone humide pour notre avenir ». Rendez-vous à 10h à la Grange Nature


A l’approche de la fin de l’année, les bénévoles et membres des Observateurs se sont réunis à la maison du Parc à Le Wast. Un moment entièrement dédié à toutes celles et ceux qui observent, transmettent, partagent et témoignent de l’extraordinaire richesse du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale. L’occasion de faire le bilan d’une année d’observations remarquables.
Didier Huart de la Société mycologique du Nord de la France a présenté les champignons patrimoniaux des coteaux calcaires. Nathalie Deveaux du Conservatoire des Espaces Naturels a rappelé les suivis participatifs portés par le Muséum dans le cadre du programme Vigie Nature (vigienature.mnhn.fr). Rendez-vous est pris pour de nouvelles sorties et des observations en 2017. Vous souhaitez rejoindre le réseau des Observateurs, consultez la brochure d’informations (ici) ou contactez : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.