Actualité

Le Parc naturel régional lance un projet de création d'une centrale solaire photovoltaïque citoyenne.

Il s'agit d'un projet collectif, porté et financé par les acteurs du territoire, qu'ils soient particuliers, collectivités, entreprises..., réunis au sein d'une société coopérative. Ensemble, ils équipent de grandes toitures en panneaux photovoltaïques raccordés au réseau électrique.

Les installations sont financées et exploitées par la société coopérative. Son capital est ouvert au financement participatif via l'achat de parts sociales.

Vous voulez participer ? Deux possibilités :

  • vous pouvez proposer une toiture (environ 400 m²)
  • vous pouvez participer à la constitution et à la vie de la société coopérative locale et en acheter des parts sociales.

Pour en savoir plus, téléchargez le dossier d'information ici ou contactez Delphine PANOSSIAN, par téléphone au 03 21 11 07 34 ou par courriel dpanossian@parc-opale.fr

 

 


Quinze estaminets-randonnée du territoire sont désormais labellisés Valeurs Parc naturel régional.
La marque Valeurs Parc naturel régional est attribuée par la Fédération des Parcs aux produits locaux et services issus des Parcs naturels régionaux de France. Elle valorise les prestataires engagés dans une démarche de développement.
Il s'agit de : à Audresselles, De Cap en Cap ; à Bazinghen, Le saint Eloi ; à Clairmarais, La Baguernette ; à Clerques, La Taverne du semeur ; à Escoeuilles, La Boulangerie-Estaminet ; à Hardinghen, Le Lion D’or ; à Houlle, Au Bistrot Gourmand ; à Licques, Le Tacot ; à Polincove, Au Long Jardin ; à Quesques, L’Estaminet de la Place ; à Ruminghem, La Cambuse, à Serques, Chez les Tontons ; à Tournehem, Café de la mairie ; à Wismes, L’Auberge de Wismes ; à Zudausques, La Troussebière.


Dimanche 9 septembre, c'est le rendez-vous incontournable de la rentrée. Wimille accueille la fête du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale. Un évènement festif et populaire. Le long du cours d’eau Le Wimereux, plus d’une centaine d’exposants (producteurs de terroir, artisans, passionnés de nature, de patrimoine, d’éco-citoyenneté et d’éco-mobilité) proposeront des dégustations, des démonstrations, des ateliers ludiques et des découvertes autour de l’environnement, des paysages, de la faune et la flore, des jeux anciens, de l’architecture et de l’histoire locale, entre autres. Oies, chiens de berger, moutons et chevaux Boulonnais animeront aussi la plaine d’Houlouve. Dès 12h, grand pique-nique du terroir.

Venez en famille ou avec des amis déguster un repas proposé à la vente à base de produits locaux sur le grand espace de pique-nique aménagé. Vous pouvez aussi apporter votre panier ou le composer sur place avec des produits frais et fermiers vendus au marché des producteurs.

Spectacles et animations

Artistes et musiciens feront battre et résonner le cœur des visiteurs avec des instruments traditionnels ou en matériaux recyclés ; des quiz sur notre région mais aussi des ateliers créatifs ou de bricolage autour du recyclage.

Préparez-vous pour une journée festive, conviviale et gourmande !


Vous êtes un particulier, une entreprise, une association, une école ? Vous exercez votre activité dans la Réserve de biosphère du marais Audomarois et vous êtes porteur d’un projet de développement durable sur le territoire ? Ce concours s’adresse à vous ! Il offre un coup de pouce financier de 1 000 euros au(x) lauréat(s). Concours gratuit ouvert à tous.Vous avez jusqu’au 12 juin pour déposer votre dossier de candidature ; téléchargez-le ici 

En 2017, le jury de la Réserve de biosphère du marais Audomarois a récompensé trois projets : un particulier, Guy Boulnois, pour son projet de formation auprès de professionnels et de particuliers sur le jardin au naturel ; la ville d’Arques qui réalise depuis plusieurs années un suivi des papillons de jour avec l’association Nord Nature Chico Mendès avec la participation des habitants ; enfin, une entreprise, Arc France, qui sensibilise ses collaborateurs à la protection de la biodiversité et des abeilles en particuliers en installant un rucher sur son site industriel.

 


Lauréat de l’appel à projets national « Plans de paysage », du Ministère de la transition écologique et solidaire, c'est avec les acteurs du territoire (les élus, les habitants, les associations et le monde agricole) que le Parc naturel régional construit le plan de paysage du bocage boulonnais. Plus de 120 personnes ont participé aux deux premiers rendez-vous, le forum ouvert et les ateliers de construction, visant à identifier et définir un certains nombres d’actions pour préserver et renforcer le maillage bocager. Le travail d'élaboration du programme va se poursuive parallèlement à l'étude ethno-sociologique qui va démarrer en avril afin de recueillir les perceptions que les habitants portent sur le bocage boulonnais.


Dans le marais de Lumbres, les six de classes de CAP (1ere) du lycée Bernard-Chochoy de Lumbres ont restauré une « dépression humide » (sorte de mare comblée) située à proximité de leur établissement. Pelles et fourches ont remplacé pendant deux jours la truelle et le marteau des apprentis maçons. Objectif : favoriser le retour d’une flore et d'une faune spécifique des zones humides (papillons, libellules, amphibiens, etc.). Fin mai-début juin, les lycéens viendront constater le retour de la nature.  

Ce chantier nature, organisé par la Communauté de communes du Pays de Lumbres, le Parc naturel régional et l'association Les Blongios, s'inscrit dans la continuité du programme Biodiver’lycée (porté et financé par Espaces naturels régionaux).

En 2016 et en 2017, les lycéens ont participé à des actions des plantations afin de renforcer l’aspect paysager typique des marais de l’Audomarois. L'année suivante, ils ont mené une opération de nettoyage des berges et du cours d’eau alimentant le marais.