Actualité

A Ambleteuse, l’opération « Hauts-de-France propres » s’est déroulée à proximité de Réserve naturelle régionale du pré communal d’Ambleteuse. Coordonnée par la société locale de chasse Le Réveil et le Parc naturel régional, la matinée de ramassage des déchets a permis aux participants de découvrir un site exceptionnel reconnu pour sa faune et sa flore. L’occasion également de présenter officiellement la nouvelle signalétique du site financée par le Conseil régional et la Fondation du Patrimoine. Le panneau informe les promeneurs de la richesse floristique du site (plus de 500 espèces végétales) et de la mise en pâturage d’avril et septembre grâce à des éleveurs locaux d’ovins et de bovins.


Le 3e forum de l’habitat groupé participatif s’est déroulé à la maison du Parc à Le Wast. Une quarantaine de personnes sont venues s’informer, échanger et rencontrer des groupes en recherche de volontaires pour rejoindre leur projet d’habitat participatif. Sur le territoire du Parc, il existe plusieurs projets. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à contacter Mélanie Huguet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..                                                       À noter, les 20 et 21 mai ont lieu les journées européennes de l’habitat groupé participatif. En région, des habitants ouvrent leurs portes. Une occasion unique de découvrir des habitats originaux, créés et gérés par leurs habitants et un mode vie basé sur la convivialité et la solidarité grâce à l’implication au quotidien dans les relations de voisinage. Plus d’infos sur : http://www.habitatgroupe-en-nord.fr


L’opération Villages et marais propres, partenaire de l’opération « Hauts de France Propres », a rassemblé cette année 518 volontaires. En groupe, les bénévoles dont de nombreuses familles ont participé au ramassage de déchets dans les rues des villes et villages du marais Audomarois et sur les berges des rivières. « L’opération a malheureusement été fructueuse », regrette Luc Barbier du Parc naturel régional. Cinq tonnes de déchets ont été collectées. Cette démarche, lancée il y a une vingtaine d’années, s’est déroulée dans 20 communes sur les 22 de la Réserve de biosphère du marais Audomarois. Les habitants sont ainsi sensibilisés à la pollution des lieux publics.


vue aérienne de la baie de Wissant avec le cap Blanc-Nez au premier planDepuis 2011, les 8 communes littorales qui encadrent les caps Blanc-Nez et Gris-Nez, bénéficient du prestigieux label Grand Site de France. Fort de cette reconnaissance, le Conseil départemental du Pas-de-Calais anime un programme d'actions partenarial pour équilibrer la préservation et le développement raisonné de ce territoire exceptionnel. Aujourd'hui, il appelle habitants et visiteurs à soutenir la démarche de renouvellement du label de ce site phare du Parc naturel régional.

Pour manifester votre soutien et votre attachement à ce site, remplissez le formulaire en ligne sur site Internet des Deux-Caps


Le conseil de rivages Manche-Mer du Nord s’est déroulé à Clairmarais, sur le site de la ferme du Zuidbrouck. Parmi les sujets présentés, le projet de la ferme du Zuidbrouck, dite Ferme Lambert. Acquise par le Conservatoire du littoral, le projet est partenarial et poursuit trois objectifs : maintien de l’activité agricole (élevage) en prairies humides, préserver l’environnement naturel et améliorer les connaissances scientifiques enfin développer une activité éco-touristique (ferme et moulin du XIXe s.). Le Parc naturel régional sera partie prenante dans ce projet (collecte de mémoire, inventaires et suivis de la biodiversité, aménagements paysagers, etc.). Le Parc sera le gestionnaire du Conservatoire du Littoral pour la gestion et le suivi du site.


Dans la catégorie « pâturage », Florent Engrand, de Sanghen, a remporté le premier prix du Concours national des prairies fleuries au Salon de l’Agriculture.
La prairie de Florent Engrand située sur le Ventus d’Alembon a été retenue par le jury car elle présente un bel équilibre entre plantes patrimoniales et activité agricole puisqu’une vingtaine de vaches allaitantes viennent y brouter. Florent Engrand est le deuxième agriculteur des Caps Marais d’Opale à être récompensé dans cette catégorie.

En 2014, Roland Carroux de Boursin avait été salué pour ses pratiques équilibrées entre production fourragère et développement de la biodiversité. Cette année, le Parc organise le concours dans la catégorie « prairie de fauche » pour les agriculteurs du marais Audomarois et de la Slack.

Le concours

Le concours des Prairies Fleuries a été créé en 2010, à l’initiative des Parcs Nationaux de France et des Parcs Naturels Régionaux de France. Il a rejoint le Concours Général Agricole en 2014 et se développe aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national. Il a pour objectif de récompenser le meilleur équilibre entre valeur agricole et valeur écologique des prairies naturelles fleuries, naturellement riches en espèces et destinées à la production de fourrage (fauchées ou pâturées).
Les agriculteurs participent ainsi au maintien de la richesse de la flore et de la faune régionales.
Le concours est organisé par les Parcs naturels régionaux sur leur territoire, les parcelles lauréates des concours locaux participent au concours national.